Javi Chaler : coloriste ibérique

Publié le 24 septembre 2010
Javi Chaler : coloriste BD. Javi Chaler se cache derrière le journal L'équipe qui publie son travail de coloriste sur le strip Banc de Touche.

Javi Chaler est coloriste pour MAKMA depuis le début de l’année 2010. Nous avons rencontré le jeune prodige lors du festival international de la BD d’Angoulême. Nous cherchions un coloriste pour la série parodique Banc de Touche. Le portfolio de Javi était varié, il donnait dans le sérieux, dans les effets spéciaux, dans le sobre ou dans l’humour. On s’est dit qu’on allait lui donner sa chance. Bien nous en a pris ! Non seulement il est très doué mais il est surtout très rapide ! Entre deux colorisations de bandes dessinées, le coloriste espagnol nous a accordé un bref entretien.

Javi, peux-tu nous dire ce qui t’a amené à devenir coloriste professionnel dans la BD ?

Javi Chaler : Au départ, je ne pensais pas du tout à ce choix de carrière. Quand j’ai commencé, c’était presque par accident, pour rendre service à un ami qui voulait que je colorise sa BD. Après ça, j’en ai colorisé d’autres et j’ai réalisé que ça me plaisait bien. Je me suis rendu compte à quel point les couleurs pouvaient contribuer à l’apparence finale de la bande dessinée. J’adore essayer d’apporter ma touche personnelle, donner du caractère de l’album.

BDT : le cadeau empoisonné

Qui est ton coloriste de BD favori ?

Javi Chaler : Oh, c’est difficile de n’en choisir qu’un seul. Parmi mes favoris, je peux au moins citer Dave Stewart, Jaime Martin et Miguelanxo Prado.

Quel est ton genre d’histoire préféré, en tant que lecteur et en tant que coloriste ?

Javi Chaler : En tant que lecteur, j’ai des goûts éclectiques en matière de BD : j’apprécie BPRD, Walking Dead ou 100 Bullets autant que des bandes dessinées d’auteur comme celles de Gipi, Larcenet, Frederic Peeters, Jason Luthes. J’ai un grand appétit de lecture illustrée. J’en lis depuis tout petit, et je serais bien en peine de désigner un seul album comme mon préféré.

En tant que coloriste, j’aime les couleurs sobres de David Mazzuchelli (j’adore Big Man) ou de Gipi (Notes pour une histoire de guerre). J’aime aussi des travaux plus colorés comme le Pinocchio de Mattoti ou Miguelanx Prado.

WAOW colorisé par Javi

Depuis tes débuts chez MAKMA, quel est l’album BD que tu as préféré coloriser ?

Javi Chaler : Je suis d’abord très heureux d’avoir pu œuvrer sur les couleurs de Banc de Touche. J’adore son ton et son humour. Je peux utiliser des couleurs rafraîchissantes. J’ai aussi beaucoup aimé travailler sur WAOW dans un style plus décoiffant, avec des effets spéciaux dramatiques. De toute façon, quel que soit l’album à coloriser, quelle que soit la mission, j’essaie toujours d’apprendre quelque chose de nouveau pour progresser. Quand on me proposer une BD, je réponds toujours : « pourquoi pas ? ».