Migoto Sen Chu : sa vie, son œuvre

Publié le 02 juillet 2014
Zigoto Tching Tchoung

Zigoto Tching Tchoung

Migoto Sen Chu a vécu de longues années dans son Japon bien aimé. Après un terrible accident de trottinette lors d’un voyage en famille en France, il est devenu amnésique. Ses parents, qui voulaient s’en débarrasser depuis longtemps, ont profité de l’occasion pour l’abandonner au pied de la cathédrale de Reims. Depuis, il a décidé qu’il ne parlerait que la langue de notre beau pays, tant que ses parents ne viendraient pas le rechercher.

Élevé par une sœur fan de Candy, il a grandi devant les dessins animés japonais de son époque, de Goldorak à Capitaine Flam, en passant par Cobra ou Dragon Ball. Peu après, l’arrivée des mangas en France a trouvé un écho certain, au plus profond de son être.

Aujourd’hui, il ne vit que pour son envie de raconter de bonnes histoires qui pourraient redonner espoir à tous ceux qui se sentent un peu orphelins : « non, vous n’êtes pas seuls ».

Bon, voilà… après, il a fait un peu tous les métiers. Il a prêté son corps à la science, pratiqué des sports de haut niveau comme le lancé de cochonnet à la verticale ou le saut dans des barriques de vins (il a d’ailleurs élu domicile dans le bordelais).

Finalement, il a atterri Dieu sait comment chez MAKMA. Un studio d’auteurs tous plus barrés les uns que les autres et qui l’ont accueilli comme un frère, dès qu’il leur a montré sa capacité à raconter des blagues moins drôles que les leurs (un exploit) !

Migoto Sen Chu est le scénariste des mangas Amour Sucré et Urban Rivals !