Dan Fernandes : interview à la So Foot

Publié le 24 juin 2015
Daniel Fernandes supportait déjà la France en 1998. Dan Fernandes n'est pas à jour dans son écharpe de supporter.

Dan Fernandes se définit lui même comme un spécialiste du jeu sans ballon, devant la télé, une bière à la main. Après Edmond Tourriol, c’est donc au tour du co-scénariste de L’équipe Z de répondre aux questions décalées de notre préparateur mental.  Le futchebol, ça le connaît bien.

T’en penses quoi, de la coiffure d’Abel Xavier ?

Daniel Fernandes : Le jaune poussin, au départ, c’est déjà pas trop mon truc. Mais en plus de la couleur, il y a le côté métrosexuel de l’ensemble qui m’a toujours dérangé. C’est un style, mais clairement pas pour moi.

À noter que j’ai rien contre la métrosexualité en soi, hein ? Faut bien que les métros puissent copuler aussi.

Nouveau Stade de Bordeaux… On attend le « naming »… Ça serait quoi pour toi, le nom le plus pourri ?

Daniel Fernandes : Le Stade « Fernando Chalana » ou Stade « Marc Dorcel », surtout si on y prend branlées sur branlées.

Si Diabaté jouait à Liverpool, il aurait sa chanson. Et toi, tu l’imaginerais comment ?

Daniel Fernandes : « You’ll never fall alone », parce qu’il passe son temps à tomber du haut de ses échasses mais qu’on l’adore quand même, notre grand Cheick.

Le « Hulk stand by » de Ronaldo en finale de Champions League, c’est une copie médiocre  de la célébration de sa Palme d’Or par Pascal Duquenne ?

Daniel Fernandes : Il y avait une sincérité évidente chez Pascal Duquenne, qu’on ne retrouve pas du tout chez CR7. La célébration de CR7, c’était pour un film documentaire tourné sur lui pendant la finale et ça puait la pose forcée.

Sinon, je serais quand même curieux de voir Cristiano au cinéma, moins de voir Pascal Duquenne faire un « Hulk stand by ».

Pif Gadget revient en kiosque… Ce ne serait pas mieux s’ils ressortaient Bleu Blanc Foot de Marianne Mako ?

Daniel Fernandes : Marianne Mako, c’est la femme qui m’a fait croire pendant longtemps que les femmes n’avaient rien à faire dans le foot.

Alors que c’est complètement faux : j’aimerais qu’il y ait de plus en plus de femmes dans le milieu du foot (y compris dans les équipes, qui devraient pouvoir être mixtes), ne serait-ce que pour faire chier Bernard Lacombe.

Ouf ! Merci à Ed Tourriol et à Dan Fernandes de s’être prêtés au jeu. La prochaine fois, on revient à un sujet plus BD/manga/comics !

Retrouvez L’Équipe Z sur Ulule :