Geyster en guest pour L’Équipe Z

Publié le 14 juin 2016

Encore 4 semaines d’Euro, et 4 semaines pour retrouver L’Équipe Z en musique, et son générique avec Geyster.

Entre Geyster et Ed, ça a commencé comme une rencontre Meetic, sur Internet. Approche virtuelle avant la rencontre en live, et ce projet de générique !

Geyster a pris le temps de répondre à quelques questions de notre community manager, sur son arrivée dans le projet le plus décalé de MAKMA.

Alors cette fois, ça y est, Ed a réussi à t’embarquer sur un coup ! Content de rejoindre l’aventure de L’Équipe Z ?

Trop content ! Les mangas, et surtout les génériques des animés ont été parmi les premières notes de musique que j’ai entendues gamin. Je me rappelle comme si c’était hier des moments où je rentrais de l’école en courant, pour ne pas louper les animés qui passaient dans Récré A2.

Je trouve d’ailleurs que le générique de San Ku Kaï est très précurseur du son French touch des années 2000. Il m’a personnellement beaucoup inspiré dans ma musique.

60713_backdrop_scale_1280xauto

Déjà neuf albums à ton actif : peux-tu nous parler de ton style et de comment tu as évolué ?

En fait, je n’ai jamais réfléchi en terme de style. Je fais la musique qui me passe par la tête, sans jamais me poser la question du style.

Mes influences sont très larges, j’aime autant des vieux trucs super roots comme le folk ou le delta blues des années 40, que des trucs très electro comme Kraftwerk ou plus récents comme Toro Y.

Certains journalistes et auditeurs ont qualifié ma musique de westcoast, d’autres de pop-rock 70’s, ou parfois de funk 80’s, de house…. on m’a même sorti que je faisais de la techno (rires) !

Bref, je me laisse guider par mes chansons plutôt que l’inverse. Ce sont elles qui ouvrent la voie et qui me guident vers tel ou tel style.

Ton père a créé « Envoyé Spécial », tu n’as pas eu envie de devenir journaliste ?

Du tout, j’ai même beaucoup de mal avec l’univers de la TV. Ça doit être le domaine le plus superficiel actuellement, y compris dans le domaine des émissions de reportages que je trouve racoleuses au possible.

Donc non, jamais eu d’aspérités journalistiques, même si le goût de l’écriture est ancré en moi.

Pourquoi avoir choisi la musique ?

Je pense que cela vient de mon père. Il jouait beaucoup de guitare à la maison, et il chantait beaucoup aussi, essentiellement des standards bossa de la musique brésilienne. Et c’est un fou de musique de manière générale. Il avait une collection de vinyles démentielle et je m’amusais à piocher dedans au hasard, il fallait juste que les pochettes me parlent…

Petit à petit j’ai emprunté sa guitare et on essayait ensemble de déchiffrer les grilles des chansons des Beatles. Puis je me suis tourné vers le piano qui m’a amené au jazz et au funk un peu plus tard.

IMG_7775

Tu as déjà une idée de ce que sera la chanson de L’Équipe Z ?

Elle est quasiment finie à vrai dire ! J’ai essayé de faire un morceau comme je pouvais les entendre à l’époque de Récré A2. Il va y avoir une version chantée en français, et une autre chantée en anglais.

Ed, il chante comment ?

Ed Motta ? Il chante très bien pourquoi ! Ah… tu parles d’Ed Tourriol ? Hahaha !

Sérieusement il ne chante pas si mal. Déjà il chante juste, ce qui n’est pas donné à tout le monde, et son timbre est assez intéressant. Il a même réussi à caler 2 ou 3 chœurs dans la chanson du générique, dis donc !

Question coiffure, d’un frisé à un autre : ta coiffure c’est un hommage à Mike Brant, ou comme moi, ça fait ce que ça veut ?

Là aussi, c’est comme mes chansons, ce sont mes cheveux qui me guident dans la vie, pas de style anticipé. Ce sont mes cheveux qui m’ouvrent la voie, je ne maîtrise rien.

Le générique de L’Équipe Z, ça peut être la chanson de l’été ?

Chanson de l’été ou pas en tout cas, elle est ensoleillée ! Tout dépend de la météo de cet été en fait !

Question subsidiaire : si ça ne devient pas le tube de l’été, avez-vous songé avec Ed à faire une pub avant/après pour une lotion anti chute de cheveux ?

Quand il est venu dans mon studio il m’a piqué sans que je m’en aperçoive (pendant que je mixais) une petite poignée de cheveux. Ensuite il m’a avoué qu’il bossait sur un nouveau système d’implants. Un truc révolutionnaire et expérimental, qui permettrait de faire repousser les cheveux comme jamais ! D’ailleurs au final, on a passé plus de temps à discuter cheveux qu’à bosser !

Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions idiotes !

On a les questions qu’on mérite !


On en est encore à la première mi-temps, et il reste du chemin vers l’objectif… Geyster vous a convaincu ? Rejoignez maintenant le projet sur Ulule !