Cassandra O’Donnell écrit la BD Malenfer

Publié le 20 septembre 2018
Scénario : Cassandra O'Donnell - Dessin : Samuel Ménétrier - Encrage : Sib - Couleurs : Fred Vigneau Malenfer (Tome 1) - La Forêt des ténèbres © Flammarion Jeunesse BD ISBN 9782081424623

Nous sommes allés discuter avec Cassandra O’Donnell, la romancière à l’origine de Malenfer, dont elle a scénarisé elle-même l’histoire en bande dessinée.

Cassandra, tu as écrit toi-même l’adaptation BD de tes romans de la saga Malenfer. C’était important pour toi de tenir ce rôle de scénariste ?

Malenfer était ma série, mon bébé, donc j’avais très envie de l’adapter moi-même, de jouer avec mes personnages, de les voir évoluer sur un support différent.

Quelles sont les principales différences entre les romans et les albums BD de la série Malenfer ?

Dans les romans, il y a beaucoup plus d’informations, le rythme est plus lent, on prend le temps « d’installer » les personnages, l’action… en BD, on doit exprimer la même chose, décrire le même univers, les caractéristiques physiques et morales des héros, et recréer l’action tout en restant cohérent et compréhensible en très peu de temps…

Qu’est-ce qui est le plus difficile : écrire un roman ou scénariser une BD ?

C’est un travail très différent… la BD est une œuvre collective, en tant que scénariste on s’adresse tout d’abord à celui qui dessine, on lui propose quelque chose, on découpe, on met des indications et on espère qu’on se comprendra… on échange… en roman, vous êtes seul, vous prenez vos décisions seul, c’est donc à la fois plus facile et plus angoissant…

Comment se passe ta collaboration avec l’équipe artistique de Malenfer ?

J’ai beaucoup aimé travailler avec cette équipe. Ils sont excellents dans leur domaine, ils comprennent exactement ce que je veux, et en même temps, grâce à leur talent, Malenfer prend une toute autre ampleur… ils enrichissent mon travail…

Que penses-tu du travail de dessinateur de Samuel Ménétrier sur tes héros ?

Avec Samuel, on a eu le temps de discuter, et je dois dire qu’il a su parfaitement retranscrire l’univers et les personnages que j’imaginais… j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour son travail…

Les couleurs de Fred Vigneau rendent-elles justice aux ambiances que tu avais imaginées ?

Je dois dire que je viens juste de découvrir son travail pour le tome 2 et dire que je suis enthousiaste est très en dessous de la vérité… c’est tout bonnement magnifique ! L’ambiance est parfaite et ses couleurs captivantes…

Le deuxième tome de Malenfer est en cours de finalisation : que peux-tu nous dire sur le tome 3 ?

Je vais bientôt me mettre au travail… que puis-je dire à part que j’ai hâte… hâte de faire le découpage et d’écrire les dialogues, hâte de découvrir les dessins de Samuel, hâte de m’émerveiller devant les couleurs de Fred…

Est-ce que tu as lu beaucoup de BD avant d’en écrire ? Quelles sont tes lectures favorites dans ce format ?

Mon père était un collectionneur de BD , j’ai grandi avec une pièce uniquement consacrée à la BD. Ce sont des BD comme Le vagabond des limbes, La quête de l’oiseau du temps, Thorgal, des BD comme La Tchalette de Servais ou La femme piège de Bilal… qui m’ont donné envie d’écrire des romans fantastiques… j’ai donc une relation très particulière et très profonde avec la BD d’une manière générale (j’avais loupé Les chroniques de la lune noire mais je me suis rattrapée depuis)… d’une manière plus globale et hors « fantastique » , j’adore le travail de Tardi, celui de Quino, de Manara, de Wolinski, de Reiser, de Faisant… bref, je suis plutôt éclectique, mais mon premier amour reste la BD de SF ou de Fantasy.

Merci Cassandra, et à bientôt pour Malenfer tome 3 !