Secret Weapons : une traduction de comics signée Mathieu Auverdin

Publié le 17 décembre 2018
Secret Weapons : une traduction de comics par Mathieu Auverdin. Secret Weapons © Valiant et © Bliss Comics pour la VF.

Secret Weapons est une série de BD américaine publiée par Bliss Comics. Nous avons interrogé Mathieu Auverdin, traducteur de cette saga pour l’éditeur bordelais.

Mathieu, tu as traduit la série de comics Secret Weapons pour Bliss. Peux-tu nous en parler ?

Mathieu Auverdin : Avec plaisir. Secret Weapons est donc une mini-série dont il n’existe à l’heure actuelle qu’un seul tome. Elle est écrite par Eric Heisserer, que je ne connaissais pas du tout, mais qui est vraiment très fort, et dessinée par le couple Raúl Allén et Patricia Martín dont les dessins sont sublimes et très fluides en terme de narration.

Une bonne porte d’entrée dans l’univers Valiant

Peut-on lire Secret Weapons sans rien connaître à l’univers Valiant ?

Mathieu Auverdin : Je dirais que oui. Évidemment, le contexte des psiotiques (l’équivalent des mutants chez Marvel, pour faire simple) est important, mais l’éditeur a fait un très bon travail récapitulatif. Et un seul personnage récurrent intervient. Donc c’est une très bonne porte d’entrée dans l’univers Valiant. D’autant que l’équipe interviendra plus tard dans un événement d’importance.

Alors, Secret Weapons, de quoi ça parle ?

Mathieu Auverdin : Les Secret Weapons (qui ne s’appellent pas ainsi au début), ce sont un peu les derniers de la classe chez les X-Men, si on veut. C’est un groupe d’adolescents psiotiques qui ont été mis à l’écart parce que leurs pouvoirs ne servent à rien. L’un d’entre eux se transforme en statue, mais une vraie, qui ne bouge pas. Une autre parle aux oiseaux. Ou bien, ils ne contrôlent pas leurs pouvoirs. Par exemple, un autre membre peut faire apparaître n’importe quel objet, mais il ne sait jamais lequel. Un jour, il vont être traqués par le gouvernement et un tueur isolé. Ils vont alors devoir apprendre à collaborer et à maîtriser leurs pouvoirs.

Secret Weapons : une histoire simple et efficace

Quelles difficultés as-tu éprouvées dans ta traduction de ces comics ?

Mathieu Auverdin : Outre le fait de devoir donner une voix différente à chaque personnage, Eric Heisserer a un style très court, très synthétique, et les bulles laissent très peu de marge pour développer. Il m’a fallu composer avec le manque d’espace plus que d’habitude.

Et donc, tu recommandes ce titre ?

Mathieu Auverdin : Bien sûr. Au-delà de l’aspect graphique qui est sublime, c’est une histoire simple, mais efficace. Eric Heisserer décrit des personnages attachants. Il est très doué pour écrire des dialogues percutants et drôles. Son équipe fonctionne vraiment bien. J’espère vraiment pouvoir traduire d’autres titres de ce scénariste !

C’est tout ce qu’on te souhaite, Mathieu. Rendez-vous pour une prochaine mission au sein de notre agence de traduction de comics !

En bonus : la bande-annonce des « Armes Secrètes » de l’univers Valiant !