Atelier d’écriture : L’Équipe Z sur les bancs de l’école

Publié le 18 juin 2019
Atelier d'écriture pour le manga L'Équipe Z. Edmond Tourriol anime un atelier d'écriture sur le thème de L'équipe Z.

Un atelier d’écriture manga sur le thème de L’Équipe Z ? C’est l’expérience ludique qu’ont partagé deux classes de deux établissements scolaires différent : les seconde du lycée Pablo Picasso de Périgueux, en Dordogne, et les troisièmes du collège Georges Lapierre de Lormont, en Gironde. Initiés par l’ALCA dans le cadre de l’opération Plume Fiction, ces ateliers d’écriture ont permis aux élèves de rencontrer Edmond Tourriol, le scénariste du manga L’Équipe Z. Ce programme, proposé à tous les élèves du secondaire en Nouvelle-Aquitaine, s’attache à valoriser les pratiques d’écriture des jeunes et en particulier celles liées aux fanfictions.

Atelier d’écriture et fanfiction

Une fanfiction est une fiction écrite par des fans et pour des fans. Ces fans (les premiers, pas les derniers, suivez bien) décident de reprendre un univers ou des personnages déjà existants, afin de créer leurs propres histoires. Les inspirations sont multiples. Il peut s’agir d’un manga, d’une série TV, d’un film, d’un livre ou encore d’un jeu vidéo. À partir de l’œuvre de départ, l’auteur peut alors imaginer une suite, proposer de nouvelles aventures ou encore réécrire des pans entiers de l’histoire d’origine.

L'atelier d'écriture de L'Équipe Z.
Edmond Tourriol en pleine lecture d’une fanfiction proposée par un collégien.

 

Par cette initiative, Edmond souhaitait encourager collégiens et lycées à laisser libre cours à leur imagination. Quoi de mieux qu’un atelier d’écriture ? Après un premier coup d’essai réussi (et conclu en apothéose par une représentation vivante lors du Nouveau Festival des Lycéens) auprès du lycée Picasso, le mangaka s’est rendu à Lormont. En effet, les élèves de la troisième Elektra du collège Lapierre ont rédigé des fictions inspirées de L’Équipe Z (oui, les classes de ce collège sont nommées en fonction de héros de la pop culture).

Mis en place avant les vacances de février, l’atelier d’écriture a ravi les collégiens et leurs professeurs. Ce projet était encadré par leur professeur de français, Isabelle Dartiguelongue, et Nathalie Demouy, professeur documentaliste. Les fanfictions ainsi créées ont fait l’objet d’une évaluation avant d’être publiées sur le blog du collège. Une consigne : le texte devait faire un minimum de 60 lignes !

Edmond Tourriol pour l'atelier de L'Équipe Z.
Le scénariste du manga L’équipe Z relit le travail produit par un élève du collège Georges Lapierre.

 

Pour mettre en place ce projet, Ed Tourriol s’est rendu plusieurs fois au collège pour présenter son œuvre, accompagner et encourager les collégiens.

Isabelle Dartiguelongue présente l’atelier d’écriture Plume Fiction

Pour faire un bilan de ces ateliers d’écriture, nous sommes allés poser quelques questions à Isabelle Dartiguelongue, professeur au collège Georges Lapierre de Lormont.

Bonjour Isabelle. Comment s’est mis en place cet atelier d’écriture autour du manga L’équipe Z ?

Isabelle Dartiguelongue : C’est un projet proposé par l’ALCA dans le cadre d’un dispositif qui s’appelle Plume Fiction. Nous avons déposé un dossier et notre candidature a été acceptée.

Comment se sont déroulées les rencontres avec l’auteur ?

Isabelle Dartiguelongue : Il y a eu 3 rencontres de 3 heures chacune. Lors de la première, Edmond a présenté son parcours, ce qui a beaucoup intéressé les élèves. Ensuite, il leur a demandé d’imaginer de nouvelles aventures vécues par l’un des personnages de L’Équipe Z.

Atelier d'écriture pour L'Équipe Z.
Isabelle Dartiguelongue, professeur de français au collège Georges Lapierre de Lormont, et sa collègue documentaliste du CDI, Nathalie Demouy.

 

Qu’as-tu pensé de cet atelier ?

Isabelle Dartiguelongue : Il a été très bénéfique car tous les élèves se sont investis. Même les plus faibles ont réussi à produire un récit.

Qu’a-t-il apporté aux élèves de la troisième Elektra ?

Isabelle Dartiguelongue : Cet atelier d’écriture leur a permis de découvrir des techniques d’écriture scénaristique. De plus, il leur a donné confiance en eux pour certains, qui sont arrivés à produire un texte plus long qu’à leur habitude.

Cet atelier d’écriture a également suscité la participation d’élèves de cinquième qui n’étaient pas initialement prévus dans le dispositif. Quelles ont été leurs réactions ?

Isabelle Dartiguelongue : Ces élèves étaient très désireux de rencontrer un auteur de manga. Ils sont curieux et volontaires. C’est l’un des atouts de ce type de projet, de pouvoir entraîner la participation d’autres élèves.

Une initiation à la rédaction 

Lors des visites de l’auteur de L’équipe Z, les élèves ont préparé leurs récits. Cette préparation s’est déroulée en trois temps majeurs. Première visite : questions portant sur le manga et élaboration de cartes mentales. Deuxième visite : vérification des cartes mentales et début du travail de rédaction. Troisième visite : rédaction manuscrite, puis saisie informatique – pour celles et ceux qui ont terminé leur histoire.

Au cours de ces rencontres, les collégiens ont laissé parler leur imagination pour assurer l’écriture de leurs fictions. Tous ont participé à cette aventure et se sont investis du début à la fin.

L’atelier d’écriture : une activité enrichissante 

Les participants de cet atelier ont présenté leur écrit, renseigné leur avancée puis partagé leur avis sur le projet et le manga.

Pour Chihaz Sebti – 14 ans – l’écriture de son récit lui a pris du temps mais elle a voulu bien faire. Même si elle ne raffole pas de la lecture, elle a aimé le manga et a dévoré les deux tomes de L’équipe Z. Elle souligne deux points positifs : le sport évoqué lui plaît et les joueurs possèdent un jeu collectif : cohésion et solidarité !

Son récit prend place à la fin du tome 2. Elle souhaite que les joueurs de l’équipe Z soient repérés et recrutés par le coach Jean-Claude dans l’équipe A.

Son idée directrice est « il faut se battre dans la vie pour atteindre ses objectifs ». Pour elle, cette idée est importante et influence sa propre vie. Elle a pris Hugo comme personnage principal car elle le trouve fort et talentueux. Même si elle a une préférence pour le jeune adolescent, elle apprécie tous les personnages.

Elle ne s’identifie pas à eux mais souhaiterait faire preuve des mêmes qualités humaines. Concernant le prochain tome, elle n’a aucune idée de ce qui est prévu.

Pour Tahir Hepcanlar – 14 ans – le projet est une réussite. En effet, il a beaucoup apprécié le projet, notamment car il a aimé le premier tome de la série. Pour lui, le fait que l’action se passe à Bordeaux est un grand plus. Il indique également que l’organisation a été agréable et que les rencontres avec Edmond Tourriol se sont bien passées.

Son idée directrice : « ne jamais trahir, sinon tu te retrouveras toujours seul ». Le personnage qu’il a choisi de mettre en vedette est Majid. Selon lui, le frère de Nabil est un personnage fort et impulsif possédant un bon côté – protecteur envers son frère – caractère qu’il apprécie.

Dans sa fanfiction, Majid trahit l’équipe Z. Cependant, par nécessité, l’équipe accepte son retour car il est assez fort pour battre le FC Barcelone. Par la suite, le coach du Barça recrutera plusieurs joueurs – Majid, Hugo et Johnny. Tous trois reviendront entraîner les membres de l’équipe Z après leur réussite.

Badr Haidari – 14 ans – s’est attelé à la tâche, et ce projet lui a tenu à cœur. Suite à sa lecture du premier tome, Badr a lui aussi choisi Majid comme personnage principal de son récit.

Badr aime le foot mais préfère la boxe. Ainsi, dans sa fiction, Majid n’est plus un joueur de football mais un jeune boxeur s’entraînant au combat. Son idée directrice : « il faut toujours voir le bon côté des choses ». C’est un motto qu’il utilise aussi dans la vie quotidienne.

Les personnages choisis par les collégiens sont majoritairement de sexe masculin. Aussi, Hyam Dida – 14 ans – s’est démarquée en choisissant Sacha. « Sacha est une fille qui s’est travestie pour intégrer l’équipe Z. Elle a une grande passion pour le foot et elle est déterminée », explique Hyam.

Concernant la véritable identité de la jeune fille, Hyam déclare que c’est une grande surprise qui a renforcé son intérêt envers Sacha. Par ailleurs, son moment préféré est la découverte de l’identité de Sacha par Hugo dans le second tome.

Pour elle, le manga L’Équipe Z est intéressant et agréable à lire. Même si elle n’affectionne pas particulièrement le football, elle en a apprécié la lecture. « La solidarité règne au sein de l’équipe, et l’ambiance générale est agréable ». Le cadre spatio-temporel est également un plus, l’histoire se déroulant à Bordeaux, ça permet une proximité entre les élèves et la fiction.

Hyam souligne que l’écriture de son récit a été relativement simple car elle savait ce qu’elle allait raconter. Aussi, elle a aimé travailler sur ce projet.

Son idée directrice : « il n’y a pas pire souffrance qu’un amour non réciproque ».

L’Équipe Z : des maquettes pour le manga

Les élèves de la troisième Elektra ont créé plusieurs maquettes reprenant les héros du manga L’Équipe Z. Encadrés par Corinne Barthélemy, leur professeur d’arts plastiques, les participants ont pris plaisir à créer un décor pour leurs personnages favoris. Qu’elle soit en couleur ou en noir et blanc, chacune est unique en son genre !

Maquette de l'Équipe Z pour l'atelier d'écriture.

Maquette pour le manga l'Équipe Z dans le cadre d'un atelier d'écriture.

Maquette du manga L'Équipe Z pour un atelier d'écriture.

Maquette pour un atelier d'écriture sur le manga L'Équipe Z.

Une mise en voix des récits de la troisième Elektra

Mathias Garnung et Élor Carbonnier se sont portés volontaires pour mettre en voix les fictions rédigées par leurs aînés. Pour ces deux élèves de cinquième, ce fut un plaisir de lire ces textes. Afin d’assurer une bonne performance, les deux volontaires se sont entraînés de nombreuses heures dans le CDI de leur collège, accompagnés de leur documentaliste. Cette petite équipe a travaillé d’arrache-pied pour que la lecture soit agréable et fluide. Lors de cette visite, deux textes ont été enregistrés.

Un bilan positif pour L’Équipe Z 

Le manga d’Edmond Tourriol a eu du succès auprès des élèves du collège Georges Lapierre. En effet, chacun a partagé son avis et son ressenti face à ce shōnen.

D’après les témoignages, les personnages les plus appréciés sont Majid, Hugo, Johnny et Sacha. Malgré son apparence, Majid est un jeune garçon sensible au grand cœur. Hugo le rejoint avec la même popularité : sa timidité, sa force mentale et son esprit d’équipe ont beaucoup plu aux lecteurs. Johnny est également parvenu à toucher les cœurs,  notamment par sa situation précaire et son caractère rebelle. Seule fille de l’équipe, Sacha fait aussi partie du classement : sa persévérance et sa détermination ont séduit les élèves.

Ces derniers ont soulignés les moment forts de ces deux tomes. Aussi, on retrouve :

La découverte du tutu de Sacha par Hugo

 

Les liens qui unissent les membres de l’équipe Z

Germinal ne pouvant arriver à l’heure pour le dernier jour de la sélection, la quasi totalité de ses camarades est venue l’aider dans son travail. Une tâche ardue pour l’équipe qui a du commencer la journée à 4h00 du matin !

 

Le réveil de Nabil

Frère de Majid, Nabil a un retard psycho-moteur dû à un accident. Après avoir encaissé une série de buts, le coach Adrien est ferme : si le jeune garçon n’intercepte pas les trois prochains tirs, il sera définitivement éliminé. 

 

Les deux premiers tomes ont suscité l’intérêt des élèves de cet atelier d’écriture. Désormais, ils attendent la sortie du troisième tome avec impatience. Une question est sur toutes les lèvres : que nous réserve la suite de L’Équipe Z ?