Gunning for Hits : interview du traducteur

Publié le 28 avril 2020
Gunning for Hits (Akileos) Gunning for Hits aux éditions Akileos, une traduction de comics signée Benjamin Viette.

Gunning for Hits, c’est la nouvelle adaptation de comics indé des éditions Akileos : un comic book écrit par Jeff Rougvie, dessiné par Moritat et publié, aux États-Unis, par Image Comics, qui arrive bientôt en France. C’est l’occasion d’en parler avec Benjamin Viette, son traducteur, qui vient tout juste d’en terminer la VF !

Benjamin, de quoi parle le comic book Gunning for Hits ?

Benjamin Viette : Gunning for Hits, ça raconte l’histoire d’un chasseur de tête qui travaille pour un label musical. Tout commence quand il repère un groupe de rock progressif qu’il veut à tout prix signer, parce qu’il sent que ça va faire un carton. Sauf qu’au même moment, Brian Slade (ou David Bowie) débarque, et, en gros, il va y avoir du conflit. Comme le dit le titre, il y a de la musique et des guns. Le mélange parfait, quoi. Je ne vais pas trop en dire, parce que je ne veux pas gâcher ce plaisir aux futurs lecteurs, mais c’est vraiment un chouette bouquin. J’ai pris beaucoup de plaisir à le traduire. Il faut aussi souligner que ce n’est pas n’importe qui qui a écrit ce livre. Jeff Rougvie, c’est un gars qui a signé Bowie dans les années 80 et qui est devenu un de ses grands amis. Il touche sa bille, quoi.

Et la musique, ça te connaît, alors ?

Benjamin Viette : Comme beaucoup de personnes, je baigne dedans depuis tout jeune. Bien évidemment, je n’ai pas vécu les années 60, 70, 80, quand sortait la meilleure came, et c’est d’ailleurs l’un de mes plus grands regrets. Mais bon, ça ne m’a pas empêché de traverser mes propres périodes musicales, comme tout bon ado. Et puis, quand je ne suis pas occupé à traduire, je vais voir un concert ou je joue de la guitare (que je pratique depuis la fin du collège). Ça aide.

Tu dis que tu t’es éclaté à traduire de comic book ?

Benjamin Viette : Carrément. Même si je travaille aussi sur des licences mainstream comme les Tortues Ninja, dès que je touche à l’indé, de toute façon, ça me plaît. Mais là, le public visé est clairement adulte, et le bouquin est rempli d’un langage très fleuri. En gros, je me suis fait plaisir, ouais. Et pourtant, comme certains disent, c’était assez « verbeux », comme boulot. Certaines pages sont bien remplies, et parfois ça demandait un peu de recherche, mais j’ai dévoré ça avec avidité. Maintenant, je n’attends plus que la suite !

 

Gunning for Hits
Gunning for Hits : un comic book publié en VF chez Akileos dans une traduction signée Benjamin Viette.

Merci, Benji. Et au plaisir de te croiser à nouveau pour parler d’une nouvelle traduction de comics américains !