Daniel Fernandes

Publié le 30 octobre 2018
Portrait Daniel Fernandes (Photo : Dominique Clère) Portrait Daniel Fernandes (Photo : Dominique Clère)

Daniel Fernandes a fait ses premiers pas de scénariste BD dans le fanzinat, au sein de l’association Climax Comics, où il signe divers épisodes des séries maison, comme Reflex ou Spell. C’est à travers ce même studio qu’il a l’opportunité de scénariser les aventures de quelques personnages Semic, publiés en kiosque dans la collection Pocket comme Spell/Ozark, Homicron ou encore Reflex/Mikros en publication digitale.

Il devient ensuite l’un des membres fondateurs du studio MAKMA créé par Edmond Tourriol et Stephan Boschat, grâce auquel il se professionnalise en créant le comic book Division K pour le marché mexicain (ça ne s’invente pas), aidé de Denis Hurel aux crayons, et goûte au monde passionnant de la traduction de comics pour les éditions Semic (Zero Hour, Batgirl, Robotech, Transformers…).

En 2010, chez Kantik, il scénarise en compagnie d’Edmond Tourriol la série Banc de Touche, avec Albert Carreres aux dessins, un album satirique sur l’équipe de France de football se préparant pour la coupe du monde en Afrique du Sud. Le second tome de la série sera réalisé en direct pendant la coupe du monde et pré-publié dans le journal L’Équipe.

Après avoir participé à la réalisation de l’album La France de Tout en Bas chez BAC@BD, il retrouve rapidement l’équipe de Banc de Touche pour un hors-série sur Marseille, qui sera le dernier chez Kantik.

Le trio signe ensuite chez Hugo BD pour la trilogie Zlatan Style, une série parodique sur le footballeur suédois, Le Réveil des Bleus, où ils retrouvent l’équipe de France pour la coupe du monde 2014, et Neymar Style, qui dépeint de manière comique les aventures du joueur brésilien à son arrivée au PSG. Tout cela en collaboration étroite avec divers autres scénaristes, comme Philippe Dos Santos, Ben KG et Dominique Clère.

C’est également avec le surdoué Albert Carreres au dessin que Daniel Fernandes se lance dans le manga. Il signe d’abord Urban Rivals avec Migoto Sen Chu et Philippe Dos Santos, une série manga adaptée du jeu en ligne, puis le second tome de PSG Infinity, qui met en scène les jeunes du centre de formation du Paris Saint-Germain, et enfin trois tomes de L’Équipe Z, présenté comme un Olive et Tom moderne dont l’action se déroulerait à Bordeaux, en compagnie d’Edmond Tourriol.

Peu présent sur les réseaux sociaux ou les festivals où il ne fait que des apparitions succinctes, la légende dit qu’il mène une paisible vie de pseudo-moine bouddhiste dans la région de Bordeaux.