Sarah Grassart

Publié le 07 novembre 2018
Sarah Grassart, traductrice et lettreuse (Photo : Benjamin Viette) -Makma Sarah Grassart, traductrice et lettreuse (Photo : Benjamin Viette)

Sarah Grassart est traductrice de BD multilingue. Elle adapte des comics de l’anglais vers le français, et des manhuas du chinois vers le français. Par ailleurs, elle est lettreuse de bande dessinée.

Sarah Grassart se passionne pour les langues étrangères

C’est durant sa licence de langues étrangères appliquées que Sarah Grassart tombe amoureuse de la Chine et de sa culture. Ainsi, dès qu’on lui en donne l’opportunité, elle part étudier à l’université de Nankin, dans l’est de la Chine. Notre future traductrice y réalise sa troisième année de licence. Elle s’y plaît tellement qu’elle y reste une année de plus. Après avoir passé deux ans à apprendre le mandarin, à voyager à travers ce grand pays et à manger des jiaozi et des baozi, c’est le cœur lourd que Sarah rentre en France.

Un master de traduction

À son retour, elle décide de se lancer dans un master de traduction. Au cours de ce dernier, elle effectue un premier stage dans une agence de traduction à Stirling, en Écosse. Puis un de ses professeurs de traduction lui fait découvrir l’univers du manhua (la bande dessinée chinoise) en la faisant travailler sur le titre Blood and Steel. Ce cours lui donne envie d’en découvrir davantage. C’est lors d’un second stage, pour les éditions Kotoji, qu’elle traduit son premier manhua. C’est également au cours de ce stage, alors qu’elle participe au festival Japan Expo, que Sarah Grassart fait la rencontre d’Edmond Tourriol, qui lui propose de collaborer avec le studio MAKMA sur des missions de traduction de BD.

Une fois diplômée, Sarah commence donc à traduire, mais aussi à travailler en tant que lettreuse pour MAKMA, sous la supervision de Stephan Boschat.

Des manhuas aux comics

Aujourd’hui, Sarah Grassart traduit des manhuas pour plusieurs éditeurs. Par exemple, elle signe la VF de Vers l’Ouest pour Urban China, et celle de Tales of Demons and Gods pour Nazca. Elle adapte aussi des comics, (Aquaman pour Urban Comics ; les aventures des héros Marvel comme Namor, Écureuillette, Quasar, les Great Lake Avengers, pour les collections Hachette Marvel : la collection de référence, et Marvel : le meilleur des super-héros). Grande fan de l’univers Disney, Sarah prend beaucoup de plaisir à traduire des titres comme Les Indestructibles ou Les Mondes de Ralph.