Stéphane Le Troëdec

Publié le 12 novembre 2018
Stéphane Le Troëdec, traducteur de comics. Stéphane Le Troëdec, traducteur de comics.

Stéphane Le Troëdec tombe dans les comics à l’âge de 10 ans. Ses parents lui offrent un Strange, et là, c’est le coup de foudre immédiat pour John Byrne et sa série Alpha Flight (La Division Alpha comme on disait alors). Dès lors, Stéphane explore l’univers Marvel, découvre les X-Men, les 4 Fantastiques, etc. À mesure qu’il prend son pied, il découvre d’autres éditeurs (DC Comics, Vertigo, Image Comics), et se rend compte que les comics, c’est son truc. Petit à petit, il passe aux comic books en VO pour coller au mieux à l’actualité américaine.

En 2001, Stéphane Le Troëdec fonde le site internet France-Comics qu’il dirige pendant plusieurs années, signant plusieurs centaines de reviews, interviews et autres dossiers. En 2015, le groupe CCM Benchmark le contacte pour s’occuper de la rubrique BD du site Le Salon Littéraire. Depuis, il travaille à la traduction des comics et du rédactionnel des ouvrages des collections Le Meilleur des Super-Héros Marvel, et Marvel Comics : la Collection de Référence chez Hachette Collections. Il en apprécie les personnages et les histoires ; les copieux rédactionnels ne lui font pas peur. Ils lui permettent de valoriser sa passion et la richesse de l’univers Marvel. Actuellement, Stéphane Le Troëdec dirige le site TopComics.fr.

Au sein de l’agence de traduction MAKMA, Stéphane Le Troëdec a traduit les trois tomes de Divinity et de sa suite Eternity pour Bliss Comics, ou le tome 1 de Geoff Johns présente Flash pour Urban Comics. Pour Hachette Collections, Stéphane Le Troëdec a traduit de nombreux épisodes Marvel inédits, comme les premiers épisodes de La Cape et l’Épée.

Stéphane Le Troëdec est aussi un fondu de cinéma de genre, amateur de Star Wars autant que d’obscurs films italiens d’épouvante des années 70. Il commence par animer plusieurs conférences à destination des enseignants pour l’association rennaise Clair Obscur. Il est aussi à l’aise sur l’analyse du Shining de Stanley Kubrick que sur l’étude d’un giallo.

Stéphane Le Troëdec organise et anime des tables rondes, des rencontres et des conférences sur le thème des comics. Ses interventions s’adressent aussi bien aux passionnés qu’aux néophytes. Il est aussi coordinateur de la sélection [Comics in the City] du festival de cinéma Travelling de Rennes. Il participe régulièrement au magazine spécialisé Comics Signatures (aux éditions Neofelis).

Quand il lui reste un peu de temps, Stéphane Le Troëdec apprécie particulièrement de jouer à des jeux vidéo et à des jeux de rôle ; de lire et relire HP Lovecraft et Stephen King, de voir et revoir Battlestar Galactica, Dr House et X-Files ; ou d’écouter les Beatles et les bandes originales de films. Son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.