L’Équipe Z : Geyster, dernière arrivée du mercato !

Publié le 04 août 2015
Geyster pose avec son ballon de football : il sait déjà qu'il a un grand avenir dans la discipline. Geyster balle au pied.

Pour L’Équipe Z, Edmond Tourriol a recruté des pointures ! Découvrez la nouvelle recrue de notre dream team ! Après Amine Ksassoua, dont vous avez pu lire l’interview, et qui va apprendre les jongles à Hugo et Majid, c’est Geyster qui va leur donner le tempo ! Geyster, c’est Gaël Benyamin. En 2004, il réalisait le morceau Bye Bye Superman. Pour des amoureux de super-slips comme nous, la collaboration était évidente !

Gaël, depuis quand connais-tu Edmond Tourriol ?

Geyster : Ça fait plus de 10 ans… même si on ne s’est toujours pas croisé dans la vraie vie ! On s’est rencontré virtuellement sur le forum de Geyster, autour de 2004, à l’époque de mon premier album qui contenait le tube Bye Bye Superman, chanson sur les super-héros… Edmond a bien aimé le concept, il me semble (rires).

Il m’a interviewé pour le magazine Superman. Depuis, on est resté en contact, et on a bien sympathisé, via Facebook essentiellement.

Tu nous as prêté tes morceaux pour la promo de L’équipe Z : ça te fait plaisir de voir ta musique illustrer des gugusses qui tapent le foot ?

Geyster : Carrément oui ! L’association musique/sport m’a toujours fasciné. Que ce soit en film ou en animation, je trouve que ça marche quasiment à tous les coups. Quel que soit le style de musique, d’ailleurs ! Il y a une magie qui opère instantanément…

Qu’est-ce qui te plaît dans ce projet de manga ?

Geyster : Je crois que ce qui m’a plu d’emblée, c’est l’aspect nostalgique « Olive & Tom », que je regardais quand je rentrais chez moi, après l’école quand j’étais petit !

Es-tu un lecteur de manga ?

Geyster : Du tout, je n’y connais absolument rien. Désolé !

Le foot, c’est ta came ?

Geyster : Non plus (rires) ! Je regarde le foot uniquement pendant le Mondial, et là je rentre dedans à fond. Mais le reste du temps je ne m’y intéresse pas du tout.

Si tu devais choisir un de tes morceaux pour donner la gagne à une équipe qui rentre sur le terrain, tu choisirais lequel ?

Geyster : Waouh… À peu près tous, car j’essaie d’injecter dans mes morceaux une espèce de « célébration de la vie ».

Même si certains peuvent paraître plus sombres que d’autres, il y a toujours dans ma musique une sensation que tout peut basculer dans le positif d’une seconde à l’autre, un espoir qui subsiste malgré les obstacles. Et je crois que c’est justement cette sensation qui donne tout le charme et la magie au sport.

Merci Gaël !

disco_geyster

Toi aussi, écoute la musique de Geyster !