Le Questionnaire de Stéphane Le Troëdec, traducteur

Publié le 03 novembre 2020
Questionnaire de Stéphane Le Troëdec Stéphane Le Troëdec, traducteur de comics.

Aujourd’hui, c’est Stéphane Le Troëdec que l’on retrouve pour un nouveau questionnaire MAKMA. Il a traduit Divinity et sa suite Eternity (Bliss Comics), ainsi que le premier tome de Geoff Johns présente Flash (Urban Comics). Stéphane a aussi adapté des comics Marvel publiés chez Hachette Collections. Outre ses activités de traducteur de comics, Stéphane participe aussi à de nombreuses conférences sur des thèmes variés qui le passionnent comme le cinéma ou les comics… C’est aussi un grand fan de jeux vidéo et de jeux de rôle. Il dirige actuellement TopComics.fr. Et maintenant, place au questionnaire de Stéphane Le Troëdec !

Stéphane, quel est ton rôle chez MAKMA ?
Stéphane Le Troëdec :
Traducteur.

Quelle est la qualité que tu préfères chez les auteurs de BD ?
Stéphane Le Troëdec :
La régularité.

Bosser, c’est comme boxer

Qu’est-ce qui caractérise ton travail ?
Stéphane Le Troëdec :
À chaque nouvelle mission, c’est comme si je remontais sur le ring.

Quelle est ta devise ?
Stéphane Le Troëdec :
« Aide-toi et le Ciel t’aidera ! »

Quel est ton principal défaut ?
Stéphane Le Troëdec :
Têtu et misanthrope

Qu’est-ce que tu détestes par-dessus tout ?
Stéphane Le Troëdec :
L’irrespect.

Quel est le don de la nature que tu voudrais avoir ?
Stéphane Le Troëdec :
Le sens du rangement (t’es jamais venu chez moi, toi).

Comment aimerais-tu mourir ?
Stéphane Le Troëdec :
Dans mon lit pendant mon sommeil, mais j’imagine que c’est la même chose pour tout le monde. J’aurais été cynique, j’aurais répondu « pas seul » : après tout, plus on est de fous…

Qui sont tes héros dans la fiction ou dans la vraie vie ?
Stéphane Le Troëdec :
Spider-Man (pour le côté « le petit gars qui a tout le temps des emmerdes ») ou Davy Crockett (« Davy, Davy Crockett, l’homme qui n’a jamais peur »).

Quel est l’endroit où tu désirerais vivre ?
Stéphane Le Troëdec :
Seul, sur une île déserte (mais avec tout le confort, faut pas déconner non plus).

Utiliser Cerebro, le rêve de Stéphane

Quel est le super-pouvoir dont tu aurais voulu être doté ?
Stéphane Le Troëdec :
Télépathie à la Charles Xavier.

Quel super-héros ou super-vilain voudrais-tu être ?
Stéphane Le Troëdec :
L’Homme Pourpre.

Quel est ton carburant quand tu as une deadline à tenir ?
Stéphane Le Troëdec :
Les bandes originales de film, si possible adaptées au style du comic book à traduire.

Qu’est-ce que tu écoutes comme musique ?
Stéphane Le Troëdec :
Principalement, du rock ou des bandes originales de film.

De quel instrument de musique aimerais-tu savoir jouer ?
Stéphane Le Troëdec :
De la guitare.

Quelle invention aurais-tu voulu imaginer ?
Stéphane Le Troëdec :
L’imprimerie.

Quel est ton mot préféré ?
Stéphane Le Troëdec :
Création (le début de tout).

Quel est le mot que tu détestes ?
Stéphane Le Troëdec :
Haine (ça salit drôlement les godasses).

Plus les jurons sont longs, plus ils sont savoureux !

Quel est ton juron, gros mot ou blasphème favori ?
Stéphane Le Troëdec :
Nom de Dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d’enculé de ta mère.

Quel livre emmènerais-tu sur une île déserte ?
Stéphane Le Troëdec :
Probablement un livre de Stephen King, mon auteur préféré.

Quel est ton comic book favori ?
Stéphane Le Troëdec :
Alpha Flight.

Et ton manga préféré ?
Stéphane Le Troëdec :
Death Note.

 Ta BD franco-belge préférée ?
Stéphane Le Troëdec :
Gaston Lagaffe.

Ton webtoon préféré ?
Stéphane Le Troëdec :
Je n’en ai pas.

Ton jeu vidéo favori ?
Stéphane Le Troëdec :
Borderlands 2.

Ton film fétiche ?
Stéphane Le Troëdec :
Brazil.

Ta série TV préférée ?
Stéphane Le Troëdec :
The X-Files.

Ton festival préféré ?
Stéphane Le Troëdec : « Les 24 heures du Jeu » à Theix, dans le Morbihan.

Et c’est terminé pour aujourd’hui ! Il ne nous reste plus qu’à remercier Stéphane pour avoir répondu à nos questions.

À très vite pour un prochain questionnaire MAKMA !