Il donne des couleurs aux SuperSlips

Publié le 16 août 2011
Ben Basso, artiste multipiste. Ben Basso, musicien.

Ben Basso sait dessiner, encrer, lettrer et aussi… coloriser ! La preuve, après en avoir créé le logo, c’est lui qui assure la mise en couleur du nouveau strip BD du studio MAKMA : SuperSlips, tous les mercredis sur Superpouvoir.com ! Nous sommes allés lui poser quelques questions à propos de son rôle au sein de ce projet (ci-dessous, Dan Fernandes, co-auteur du strip et Ben Basso).

Deux des coupables de SuperSlipsBonjour, Ben. Artiste MAKMA depuis un peu moins d’une demi-douzaine d’années, tu as commencé en tant que lettreur sur des comics américains. Puis tu es passé par tous les postes possibles de la profession, de l’encrage à la mise en couleurs en passant par l’illustration. Ce n’est pourtant que l’année dernière qu’est sorti ton premier livre en tant qu’auteur, Baltazar & l’Efface-Rêve chez Canto Éditions, avec Benjamin Rivière pour les textes, et Fred Vigneau pour les couleurs

Baltazar et l'efface-rêve

Ben BASSO : Tout à fait. Travailler au sein d’un studio tel que MAKMA m’a permis d’apprendre le métier en passant par toutes les étapes de la fabrication de la bande-dessinée. Mais j’ai aussi toujours eu une passion pour les beaux livres et spécialement ceux destinés aux enfants. Du coup, quand l’occasion d’en illustrer un s’est présentée, j’ai sauté sur l’occasion.

Pourtant, on a cru comprendre que SuperSlips était loin d’être une série familiale. Garth Ennis et Paf & Hencule ont souvent été cités dans les influences.

Ben BASSO : Oui, j’ai lu ça aussi. Ah ça, ils savent te vendre un projet, hein…

Une envie de rompre avec tes travaux précédents ?

Ben BASSO : Qu’on mette les choses au clair : je n’ai absolument rien à voir avec ce truc. Je ne fais que les couleurs.

Comment t’es-tu retrouvé intégré à l’équipe du projet ?

Ben BASSO : Ils sont venus me chercher. Ils m’ont parlé d’un projet de strips absolument génial, provocateur et incroyablement drôle. Du coup, je n’ai pas compris pourquoi ils ont fait SuperSlips à la place.

En tant que coloriste, as-tu choisi une approche particulière pour travailler ?

Ben BASSO : Torcher ce boulot le plus vite possible. J’en ai ma claque. Qu’ils me virent !

Des projets ?

Ben BASSO : Plein. D’abord, me barrer de la série. Ensuite, je suis sur pas mal de projets qui devraient voir le jour vers la fin de l’année ou au début de l’année prochaine. Un projet de sketchbook, une participation à un collectif BD, et plusieurs projets BD.

Un dernier mot ?

Ben BASSO : Au secours.

SupesrSlips ? C'est la fête du slip !
America-Man et le Chasseur : deux des « héros » dont on peut suivre les exploits dans le strip SuperSlips.