Le Questionnaire de Maxime Le Dain, traducteur

Publié le 20 septembre 2020
Maxime Le Dain, traducteur de comics.

Nous continuons notre série d’interviews avec le questionnaire de Maxime Le Dain. Il est l’un de nos Makmen traducteurs depuis 2016. Au sein du studio MAKMA, il adapte de nombreux comics tel que Something is Killing the Children, Sheriff of BabylonBlack Monday MurdersEtherSwamp Thing, ainsi que les débuts dans l’univers Marvel de personnages emblématiques comme Adam Warlock ou Thanos, et travaille pour des éditeurs comme Télémaque, Hachette, Panini ou encore Urban Comics. Au cours de ses années d’expérience dans la traduction, il a également pu travailler sur des œuvres comme Cthulhu : le Mythe, d’H.P. LovecraftLocke & Key ou The Cape, de Joe Hill, ou encore Blood Song d’Anthony Ryan, entre autres.

Maxime, quel est ton rôle chez MAKMA ?
Maxime Le Dain : Traducteur.

Quelle est la qualité que tu préfères chez les auteurs de BD ?
Maxime Le Dain : Leur générosité.

Qu’est ce qui caractérise ton travail ?
Maxime Le Dain : Sa méticulosité proche de la rétention anale.

Something is Killing the Children
Something is Killing the Children : une traduction de Maxime Le Dain aux éditions Urban Comics

Maxime Le Dain veut mourir fauché par une flèche sur les remparts de Constantinople, mais il a aussi vachement la flemme.

Quelle est ta devise ?
Maxime Le Dain : « Désolé pour le retard, mais [insérer excuse]. »

Quel est ton principal défaut ?
Maxime Le Dain : La flemme.

Qu’est-ce que tu détestes par-dessus tout ?
Maxime Le Dain : Les hémorroïdes.

Quel est le don de la nature que tu voudrais avoir ?
Maxime Le Dain : Des cheveux.

Comment aimerais-tu mourir ?
Maxime Le Dain : Fauché par une flèche byzantine sur les remparts de Constantinople, le 17 mars 1453.

Quels sont tes héros dans la fiction ou dans la vraie vie ?
Maxime Le Dain : Alan Moore. Parce qu’il est à la fois intègre, génial, fou et pragmatique.

Dans quel endroit désirerais-tu vivre ?
Maxime Le Dain : La Terre Mourante de Jack Vance.

Quel est le super-pouvoir dont tu aurais voulu être doté ?
Maxime Le Dain : Pouvoir me promener dans mes rêves à loisir.

Quel super-héros ou super-vilain aimerais-tu être ?
Maxime Le Dain : L’Homme-Multiple, pour pouvoir faire tout ce que j’ai à faire en une journée (y compris la sieste).

Quel est ton carburant quand tu as une deadline à tenir ?
Maxime Le Dain : La panique.

Qu’est-ce que tu écoutes comme musique ?
Maxime Le Dain : Le générique de Boumbo, petite automobile.

Maxime Le Dain : une passion… et un milliard d’autres !

De quel instrument de musique aimerais-tu savoir jouer ?
Maxime Le Dain : Une flûte taillée dans un tibia humain.

Quelle invention aurais-tu voulu imaginer ?
Maxime Le Dain : Le dé. Parce que, comme le jeu, c’est vital et inutile à la fois.

Quel est ton mot préféré ?
Maxime Le Dain : Gonade. Parce que ça me fait penser à des testicules qui explosent.

Quel est le mot que tu détestes ?
Maxime Le Dain : Objectif. Parce qu’on n’en a pas besoin pour vivre.

Quel est ton juron, gros mot ou blasphème favori ?
Maxime Le Dain : Pute borgne.

Quel livre emmènerais-tu sur une île déserte ?
Maxime Le Dain : Comment construire un radeau (ouais, je sais, facile).

Quel est ton comic book favori ?
Maxime Le Dain : Les Fabuleux Freak Brothers, Little Nemo (et un milliard d’autres).

Et ton manga préféré ?
Maxime Le Dain : Docteur Slump (et tout Junji Ito).

Ta BD franco-belge préférée ?
Maxime Le Dain : Tout Goossens (et un milliard d’autres).

Ton jeu vidéo favori ?
Maxime Le Dain : The Binding of Isaac (et un milliard d’autres).

Ton film fétiche ?
Maxime Le Dain : Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Ta série TV préférée ?
Maxime Le Dain : The Wire.

Ton festival préféré ?
Maxime Le Dain : Le Festival de la Rillette de Chantenay-Villedieu.

Merci pour les réponses que tu nous as données, Maxime… et pour le milliard d’autres que tu as tues !

Voilà qui termine notre questionnaire de Maxime Le Dain, mais vous pouvez en apprendre davantage sur les autres Makmen à travers tous nos autres questionnaires.