David, c’est fini (et dire que c’est notre premier webtoon philosophique)

Publié le 25 septembre 2020
Webtoon : David, le cochon qui parle David, le cochon qui parle. Un webtoon coréen traduit en français par Joo-hyuk Yoo du studio MAKMA.

David, c’est fini. Nous avons terminé la traduction et l’adaptation du webtoon de d-mon, centré sur l’histoire d’un cochon intelligent qui tente de se trouver une place dans le monde des hommes. Composé de vingt chapitres, le webtoon David, qui est publié tous les jeudis sur l’application Webtoons France, s’achèvera fin novembre en VF.

Un webtoon qui se termine, c’est une page qui se tourne pour toute l’équipe qui a travaillé dessus. Dans le cas de David, ils étaient cinq : traducteur, lettreurs, adaptateur et relecteur. Pour Talia Tourriol, chargée de l’adaptation, cette série était bien plus qu’un simple divertissement. « Ce qui était intéressant avec David, c’est que ce n’était pas qu’un webtoon créé pour divertir, il avait aussi une réelle portée philosophique – et ce sur plusieurs questions morales. Plaire tout en instruisant, n’est-ce pas là la meilleure façon de faire réfléchir, utilisée depuis l’Antiquité ? Le fanatisme religieux était abordé, mais aussi l’hypocrisie des politiques, la propagande, et surtout l’acceptation des différences. Dans David, il s’agissait simplement d’un cochon qui voulait se faire considérer comme un humain, probablement pour alléger l’histoire déjà très engagée. Mais on peut aisément rapprocher la polémique de tous les mouvements égalitaires récents. David est somme toute un genre de conte philosophique, qui fait passer des messages, et prône de belles valeurs humaines. »

Le webtoon David fini.

David : un webtoon à la portée philosophique

Joo-Hyuk Yoo, qui s’occupait de la traduction du coréen vers le français de David, est du même avis. « La première chose qui me vient en tête pour David, c’est qu’il était court mais qu’il laissait une impression durable. L’histoire est très accessible malgré le thème, qui n’est pas forcément habituel pour un jeune public. La narration est bien construite et captivante jusqu’à la fin. Comparé à d’autres webtoons, David se concentre moins sur l’aspect graphique, mais ce choix est tout à fait compréhensible car l’auteur semble avoir beaucoup misé sur la fluidité de la narration. La conclusion est ouverte à la réflexion. Elle est peut-être ambigüe pour certains mais parfaite pour des gens comme moi qui aiment imaginer ce qui va se passer après. Ce webtoon n’était pas très facile à traduire par rapport à d’autres webtoons plus classiques, à cause de son volume textuel. Cependant, je suis très satisfait de l’avoir découvert via mon travail car il était très rafraîchissant. David nous invite à prendre du recul sur la vision d’autrui dans notre monde actuel. On se plonge dans l’histoire mouvementée d’un cochon au sein d’une société humaine.« 

Le webtoon David est traduit du coréen vers le français par MAKMA
David, le cochon qui parle : un webtoon adapté du coréen vers le français par MAKMA.

 

Pour les plus curieux d’entre vous (et les plus polyglottes), sachez que l’auteur a récemment publié un nouveau webtoon nommé Erita (uniquement disponible en version coréenne).