Localisation BD

Publié le 10 janvier 2019
Agence de traduction BD, de transcréation et de localisation : MAKMA. Illustration The Walking Dead (TWD) Negan © Skybound Entertainment et © Groupe Delcourt pour la VF. Illustration The Walking Dead (TWD) Negan © Skybound Entertainment et © Groupe Delcourt pour la VF

Le terme « localisation BD » est emprunté au lexique de jeu vidéo pour désigner la traduction. Comme les jeux vidéo, les scénarios de BD peuvent être rédigés dans différentes langues selon le pays d’origine. Afin de faire connaître l’ouvrage à un public plus large, il est important de le traduire. La « localisation BD » prend alors tout son sens puisque l’adaptation VF permet d’introduire l’œuvre dans un endroit géographique bien précis.

Dans le cas d’un jeu vidéo, la traduction est effectuée sur les dialogues, les sous-titres, la notice ou encore le menu du jeu. En bande dessinée, il suffit la plupart du temps de traduire les planches BD, puis éventuellement un contenu rédactionnel (préface, bonus, appareil critique), voire la titraille ou les bulles sur la couverture. Les traducteurs peuvent travailler seuls ou en équipe, comme c’est le cas au sein de notre agence de traduction BD.

Une localisation BD proposée depuis plusieurs langues

Il s’agit néanmoins d’une tâche complexe. De même que pour une localisation de jeux vidéo, la traduction d’une bande dessinée doit surmonter de nombreuses difficultés. Les jeux de mots ou les références culturelles précises sont souvent des défis intéressants à relever. Le studio MAKMA est en mesure de dépasser ces obstacles, et de proposer des traductions en français à partir de sept langues différentes. Nous pouvons intervenir sur des adaptations BD de l’anglais pour les comics au mandarin pour les manhuas (mangas chinois) en passant par les albums BD en néerlandais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand.

Localiser une BD, c’est contextualiser pour le lecteur

Puisque nous parlons de localisation BD, il est important de noter qu’il s’agit aussi bien de langue que de culture. Pour traduire au mieux, il faut en effet une bonne connaissance des coutumes et des mœurs du pays d’origine et du pays d’arrivée (où est publiée la traduction, c’est-à-dire l’œuvre localisée). Si l’histoire a été scénarisée dans un contexte bien précis, il convient de la contextualiser à nouveau pour le territoire visé. Elle doit être totalement comprise par les lecteurs de la version traduite. C’est pourquoi tous les traducteurs de MAKMA maîtrisent à la fois la culture des BD qu’ils adaptent, et la culture des lecteurs qui vont découvrir leur travail, afin de pouvoir proposer la meilleure transcréation possible.

Le métier de localisateur BD requiert autant la maîtrise de la langue source que de la langue française ! Une bonne adaptation se doit de prendre en compte la civilisation d’origine de l’oeuvre, tout en proposant une version française intelligente.

Vous avez une BD, un roman, un jeu à traduire ? Vous voulez la confier à notre agence de localisation ? Contactez-nous !