UnOrdinary : traduction française du webtoon

Publié le 25 mai 2020
Webtoon unOrdinary Le webtoon unOrdinary : bagarre pour un gâteau (scène tirée du prologue).

UnOrdinary est un webtoon effectivement hors du commun. En général, les univers de super-héros présentent des mondes peuplés d’humains normaux parmi lesquels évoluent des individus aux capacités exceptionnelles. Mais que se passerait-il si c’était l’inverse ? Si la norme était d’avoir des pouvoirs spéciaux, et en être privé l’exception ? C’est l’idée explorée par la mangaka Uru-chan dans sa bande dessinée unOrdinary, très gros succès sur l’application Webtoons. La deuxième saison ayant commencé fin novembre 2019, la version française est publiée à raison d’un épisode toutes les semaines depuis le mois de décembre. Nous nous sommes entretenus avec le traducteur Camille Gardeil, qui assure l’adaptation du manga dans la langue de Molière.

Camille, peux-tu nous présenter l’histoire du webtoon unOrdinary ?

Camille Gardeil : Eh bien, on y suit la lutte de tous les instants que mène John, le personnage principal dénué de capacités extraordinaires, au milieu de ce monde dans lequel la place hiérarchique de chacun dépend de la puissance de ses pouvoirs. Autant vous dire que pour un type qui serait ordinaire dans notre monde, mais qui est finalement assez exceptionnel dans le sien, la vie est loin d’être un long fleuve tranquille. Mais il arrive à sympathiser avec la fille la plus puissante de son lycée. Donc tout n’est pas tout noir non plus, même si ça ne lui évite pas spécialement de se retrouver régulièrement à l’infirmerie !

Et la traduction de ce webtoon te fait vivre le même calvaire que John subit de la part de ses camarades ?

Camille Gardeil : Haha, non, je m’éclate vraiment à travailler sur cette série. Déjà, j’ai accroché à l’histoire, parce que je trouve l’évolution des personnages vraiment intéressante. Et d’autre part, parce que le style oral me permet d’écrire les dialogues un peu comme j’ai coutume de parler dans la vie de tous les jours. Ça me permet d’avancer presque sans réfléchir, en laissant la force de l’habitude prendre les rênes, en quelque sorte, contrairement à d’autres BD comme Malcolm Max, qui se passe dans l’Angleterre victorienne, et dans laquelle le langage des personnages est bien plus châtié.

Une traduction de webtoon pas si facile

Cela dit, la traduction du webtoon unOrdinary présente quelques difficultés, comme de compter le nombre de points de suspension improbable qu’Uru-chan fiche absolument partout ! Mais où est-ce qu’on a vu des suites de douze points ?! Non, plus sérieusement, ce qui me donne le plus de fil à retordre, c’est les verbes anglais utilisés comme onomatopées qui émaillent le manga (comme un « blink » pour indiquer un clignement d’yeux, par exemple). Je trouve que faire de même en français ne passerait pas vraiment. Je vois mal un « s’ouvre » ou un « cligne » flotter au milieu d’une case. Alors, quand c’est un « open » pour marquer qu’une porte s’ouvre, il suffit de réfléchir à quel bruit ferait l’action en question (en l’occurrence, le « clic » de la poignée ou le « crii » du grincement des gonds). Mais quand c’est un événement parfaitement silencieux, comme, justement, un clignement d’yeux, qu’est-ce qu’on met ? Ou une main qui agrippe un bras ? Sauf à vraiment claquer violemment, ça ne fait pas particulièrement de bruit, si ? Alors, je me retrouve régulièrement à faire des mouvements dans le vide, devant mon ordinateur, pour m’aider à imaginer quel bruit ça pourrait faire, haha !

Et en parlant de langage, écrire des dialogues de lycéens, c’est pas trop dur pour quelqu’un qui a quitté le lycée depuis un petit moment ?

Camille Gardeil : Nan mais ho, j’suis pas si vieux ! Ça ne fait que quinze ans que j’ai… ‘fin bref ! L’idée, c’est surtout de ne pas employer des expressions trop guindées ou trop rares, sans forcément tomber systématiquement dans la vulgarité qui peut être celle du parler jeune, quelle que soit l’époque. On s’affranchit aussi de quelques règles écrites qui font rarement l’unanimité à l’oral, comme la double négation (le « ne » revient uniquement quand les élèves s’adressent à des adultes, ou quand le sujet de discussion est particulièrement sérieux). J’essaie de retranscrire des dialogues qui ne choqueraient pas dans la bouche d’un ado d’aujourd’hui.

Un code couleur pour les bulles du webtoon unOrdinary

Dans ce webtoon, l’auteur a fait le choix d’attribuer à chaque personnage une couleur de bulle (qui correspond d’ailleurs à la couleur de ses cheveux, à l’exception de John et de son père, dont les bulles sont blanches alors que leurs cheveux sont noirs). Est-ce qu’en plus de ce code couleur, tu différencies les personnages dans ta traduction ?

Camille Gardeil : Déjà, j’aime beaucoup ce concept de code couleur. Ça permet de savoir du premier coup d’œil qui s’exprime, et donc d’accorder en conséquence ! Et sinon, oui, les personnages ont leur propre personnalité, ce que l’écriture d’Uru-chan montre assez bien. Je me dois donc de rendre également ça dans ma traduction du webtoon. Par exemple, j’utilise peu d’expressions imagées quand Seraphina s’exprime, parce qu’elle a toujours l’air un peu froide et factuelle. Ou quand John s’énerve vraiment et que ses bulles deviennent noires, j’ai tendance à opter pour une vulgarité parfois plus importante que celle employée par Uru-chan, pour marquer que c’est la colère qui s’exprime.

Ses bulles changent de couleur ? Comme s’il avait un dédoublement de personnalité ?

Camille Gardeil : Haha, je ne me prononcerai pas ! On va éviter d’en dire trop. Les personnages de ce manga sont pleins de surprises. Laissons les lecteurs les découvrir !

Le webtoon unOrdinary séduira les amateurs de super-héros

C’est vrai. Un dernier mot pour conclure ?

Camille Gardeil : Cette série porte bien son nom : elle est « pas ordinaire » ! Je la conseille vivement aux amateurs de mangas et aux fans de super-héros. J’ai hâte de pouvoir lire et traduire la suite de ce webtoon !

Le webtoon unOrdinary VF (traduction Camille Gardeil)
Le webtoon unOrdinary : scène tirée du premier épisode.

Merci Camille. Au plaisir de te retrouver sur l’adaptation VF du webtoon Winter Moon, ou sur d’autres travaux de traduction de comics !

Découvrez des webtoons pas ordinaires sur le site Webtoon Planet

Les fans d’unOrdinary aiment les super-pouvoirs, et nous aussi ! Notre partenaire Superpouvoir.com vient de lancer un petit frère dont l’activité est dédiée à l’actu manga/webtoon. Ce nouveau support numérique s’appelle Webtoon Planet : en cliquant sur le webtoon ci-après, vous pourrez contacter son staff qui recrute justement des rédactrices et des rédacteurs bénévoles.

Webtoon Planet : toute l'actu de vos webtoons favoris ! Webtoon Planet : partagez votre passion ! Webtoon Planet : le site internet dédié aux webtoons !