Traduction BD

Tout comme les bandes dessinées peuvent avoir de multiples origines, l’équipe du studio MAKMA propose des services de traduction BD en plusieurs langues :

– traduction de comics anglais-français (ou français-anglais)
– traduction de manhuas chinois-français (mandarin)
– traduction de BD néerlandais-français
– traduction de BD espagnol-français
– traduction de BD portugais-français
– traduction de fumetti italien-français
– traduction de BD allemand-français

Connaissance de la langue, connaissance de la culture

Nos traducteurs et traductrices BD maîtrisent à la fois la langue dans laquelle ils traduisent des comics (BD américaines) ou des manhuas (mangas chinois), mais également la pop culture et la civilisation correspondant à chaque univers narratif. Par exemple, Sarah Grassart, traductrice des manhuas Vers l’Ouest ou Tales of Demons and Gods, a vécu deux ans en Chine. Anne-Laure Moumal, traductrice de Bob et Bobette, réside à Bruxelles. Nick Meylaender possède la double nationalité franco-anglaise. Stéphane Le Troëdec est conférencier sur le thème des comic books. Philippe Dos Santos est d’origine portugaise.

Traduire des dialogues

Traduire des BD, des comics ou des manhuas, ça n’est pas seulement traduire du texte, c’est surtout traduire des dialogues. Et pour des répliques qui font mouche, c’est toujours intéressant d’avoir de véritables auteurs pour écrire les bulles en français de tous ces personnages étrangers. Ainsi, Laurent Queyssi est romancier, Edmond Tourriol écrit des BD, et Stephan Boschat (sous le pseudonyme exotique de Migoto Sen Chu) est scénariste de manga ! Mieux qu’un simple service de traduction littéraire, MAKMA est une véritable agence de transcréation BD !

Afin de pouvoir répondre rapidement aux demandes des éditeurs, même les plus urgentes, MAKMA collabore avec une quinzaine de traducteurs BDMathieu Auverdin, Stephan Boschat, Philippe Dos Santos, Camille Gardeil, Sarah Grassart, Angélique Lambert, Maxime Le Dain, Stéphane Le Troëdec, Gaël Legeard, Nicolas Meylaender, Anne-Laure Moumal, Laurent Queyssi, Benjamin Rivière, Edmond Tourriol, Caroline Vieira, Benjamin Viette.

Une partie de l'équipe de traducteurs du studio MAKMA, spécialisés dans la transcréation (la traduction BD créative qui donne du punch aux dialogues)
Traducteurs MAKMA au FIBD Angoulême : Benji Viette, Ed Tourriol, Sarah Grassart, Camille Gardeil, Mathieu Auverdin. Photo : JB Merle.

Un service traduction BD inauguré en 2001

Les services de traduction BD de MAKMA ont commencé en 2001, lorsque Edmond Tourriol a rédigé la version française de ses premiers comics pour le compte des éditions Semic. Sous l’égide de Jean-François Porcherot, il avait alors traduit la suite de The Creech, avant d’enchaîner sur plusieurs titres issus de l’univers CrossGen : The First, Mystic, Sigil, Crux, Meridian, Negation, Scion… Ce n’est qu’après avoir fait ses preuves sur ces titres, ainsi que sur Vampi (la version « manga style » de Vampirella), que Tourriol eut l’opportunité d’œuvrer sur les super-héros DC, avec La Mort de Superman, les Titans de Geoff Johns, les Outsiders, jusqu’aux fameux épisodes de Jim Lee sur Batman et Superman. Fort de son expérience, c’est très à l’aise que notre traducteur chevronné signa la VF du crossover JLA/Avengers, un vrai rêve de gosse !

Avant de clôturer sa collaboration avec Semic, il entama la traduction de ce qui serait sa série de comics la plus longue : Walking Dead ! En effet, grand amateur du scénariste Robert Kirkman, Edmond avait déjà traduit les premiers épisodes de la série Invincible, et c’est tout naturellement qu’il hérita de cette série de zombies que personne ne connaissait alors. Pourtant, le premier tome fut un échec chez Semic, et ce n’est qu’avec sa ressortie aux éditions Delcourt que la série Walking Dead connut un véritable succès éditorial (et ce, bien avant la série TV). Depuis, Edmond Tourriol traduit toujours la série comics numéro un des ventes en France, en plus de certains titres DC qui lui tiennent à cœur chez Urban Comics : Before Watchmen, Green Lantern, Justice League, Lobo… et bientôt Doomsday Clock !

Une équipe de choc pour des traductions en tous genres

Aux côtés d’Edmond Tourriol à la traduction, Benjamin « KGBen » Rivière diversifie son activité de traduction BD sur deux axes : les super-(anti)héros de chez Marvel ou DC, comme Deadpool ou Harley Quinn, par exemple, et les séries indépendantes comme Casanova ou Descender. Il a récemment adapté en VF le comic book Gideon Fall pour Urban Comics.

Après avoir effectué un stage en tant que traducteur de scénarios pour les dessinateurs étrangers qui travaillaient avec le studio MAKMA, Mathieu Auverdin assure la traduction de comics majeurs comme Dark Vador ou TMNT (les Tortues Ninja).

Nicolas « Nick » Meylaender est spécialisé dans les traductions de matériel old-school pour les intégrales Marvel de Panini Comics. Il les a tous traduits : Captain America, New Mutants, Spider-Man, Thor, Venom, X-Men

Les éditeurs recommandent notre service de traduction

Les maisons d’édition qui emploient MAKMA pour leurs traductions de BD sont toujours satisfaites de notre travail. Les éditeurs ne manquent jamais de nous commander de nouvelles missions d’adaptation VF. Comme le déclare Sullivan Rouaud, responsable éditorial chez HiComics : « le studio [réalise] un travail formidable avec son équipe de traducteurs ».

NB : au-delà d’une bonne traduction de comics ou de manhuas, il est important d’apporter une attention toute particulière au lettrage BD (l’art de placer les mots dans les bulles de dialogue) !

Harley Quinn © DC Comics